Utilisation des huiles essentielles

SetWidth180-wa-digestzen1.jpg

Les huiles essentielles s'utilisent de différentes manières :

- par inhalation/diffusion
En inhalation sèche :
quelques gouttes sur un mouchoir à respirer
En inhalation humide : pour les problèmes respiratoires: mettre quelques gouttes d'HE dans de l'eau chaude et respirer les vapeurs dégagées.
En diffusion: méthode très efficace pour se détendre ou se stimuler et aussi en cas de stress, d'insomnie, fatigue, rhume, toux ou pour chasser les moustiques:
Huiles essentielles calmantes : lavande vraie, mandarine, néroli, orange douce, petit grain bigaradier, lemon grass...
Huiles essentielles anti-moustiques : géranium, lavande, citronnelle
Huiles essentielles respiratoires : eucalyptus radiata, pin sylvestre, sapin baumier, ravintsara
....
- par voie orale, avec certaines précautions (à proscrire pour femmes enceintes et allaitantes, enfants, ...) :
Environ 1 goutte par 25 kg de poids. A prendre sur du miel, du pain de mie, directement sur la langue, ou diluer dans une boisson.
Les huiles essentielles sont également utilisées pour parfumer les plats cuisinés ou les boissons.
Pour savoir quelles huiles ingérer, rien de plus facile. Demandez-vous si vous mangeriez la feuille/fleur/fruit dont l’HE est issue.

- par voie cutanée
C'est la voie la plus rapide, la plus efficace.
En bains tièdes ou chauds (les HE sont inefficaces dans les bains froids) pour relaxer, détoxiner, stimuler, en fonction des huiles choisies, pour prévenir les maladies. 
En soin du corps, visage et cheveux, en compresses chaudes
En massage (c'est la voie royale): les massages amènent la détente, la relaxation, apaisent les problèmes musculaires, articulaires, et digestifs, ciblent l'organe qui en a besoin.
Il faut toujours diluer l'huile essentielle dans de l'huile végétale biologique de première pression à froid, adaptée à la constitution de la personne.
Par principe, on ne mélange pas plus de 2 à 5 huiles différentes.
Pour éviter les risques d'allergies, faire un test au creux du coude avec l'huile essentielle choisie, et observer le lendemain.

Bien choisir ses huiles essentielles
Se méfier des  idées reçues. Les huiles essentielles vendues par exemple en pharmacie ne sont pas pour autant de meilleure qualité.
Se renseigner sur les labels et certifications utilisées pour les huiles. Ces labels attestent que les huiles ont été fabriquées selon certaines normes mais ne sont malheureusement pas non plus un gage de qualité. A l’heure actuelle, l’une des certifications garantissant le niveau de qualité le plus élevé est la CPTG Certified Pure Therapeutic Grade – Certifiée Pure de Qualité Thérapeutique. Cette certification garantit la soumission des huiles à toute une batterie de tests. Pour plus de détails concernant les tests prodigués, c'est ici.
Regardez les étiquettes. Celles-ci doivent contenir un certain nombre d’informations comme le nom de la plante en latin, la provenance, la date limite d’utilisation ou encore le numéro du lot.



 

 



 

Haut de page ↑